La Lettonie en revue. 03/09/2021

À partir de septembre 2021 le Média Public letton (LSM) vous propose une sélection d’articles en langue française sur les actualités politiques, culturelles et sociales en Lettonie. Cette rubrique “Lettonie en revue” sera mise à jour chaque deux semaines et aura pour but d’informer le lecteur francophone sur les évènements d’actualité en Lettonie.


Les premiers ministres des Pays Baltes et de la Pologne déclarent que la protection des frontières est la responsabilité de l’Union Européeenne.

Flags of Estonia, Latvia, Lithuania and Poland

Les premiers ministres des pays Baltes et le président du Conseil des ministres polonais ont exprimé leur inquiétude concernant  la situation actuelle sur la frontière avec la Biélorussie d’où arrivent les migrants qui tentent de traverser illégalement la frontière de l’Union Européenne. Dans une déclaration commune, les chefs des gouvernements des Pays Baltes et de la Pologne ont noté que la responsabilité de surveiller et protéger la frontière extérieure de l’Union Européenne n’est pas celle de certains états membres mais de toute l’Union Européenne.

Le premier ministre letton Krišjānis Kariņš, la première ministre lituanienne Ingrida Šimonytė, la dirigeante du gouvernement estonien Kaja Kallas, et le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki dans un déclaration commune ont souligné:

“Nous comprenons que cette crise a été orchestrée et planifiée par le régime d'Alexandre Loukachenko. La déstabilisation de la situation dans les pays voisins par l'utilisation des réfugiés est une violation claire des droits internationaux. Cela peut être considéré comme une attaque hybride contre la Lettonie, à la Lituanie et à la Pologne et ainsi que contre toute l’Union Européenne.”

Les dirigeants des gouvernements des Pays Baltes et de Pologne ont signalé qu’il est important d’utiliser tous les moyens diplomatiques et pratiques possibles, et disponibles, pour arrêter rapidement des nouvelles tentatives de migration avant que celles-ci ne s'amplifient.

Les chefs des gouvernements ont également noté qu’il était nécessaire pour l’ONU et son comité de sécurité, d’examiner l’instrumentalisation malveillante des réfugiés en Biélorussie.

“Nous invitons le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés d’agir de manière efficace pour trouver une solution dans cette situation. Nous demandons également à la République Biélorusse de respecter les obligations internationales en accord avec le Pacte International des droits citoyens et politiques et La Convention de l’ONU contre la torture et autres moyens de punition et de comportement inhumains et dégradants. Nous invitons le bureau du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Minsk à résoudre ces questions immédiatement auprès des autorités biélorusses.”

Les ministres considèrent également que la Biélorussie doit assumer sa responsabilité envers ces  personnes dont l’arrivée à Minsk a été organisée par la Biélorussie elle-même.

“Il n’est pas acceptable que les personnes qui sont venues en Biélorussie soient illégalement dirigées vers la frontière extérieure de l’UE, en leur interdisant le retour dans leur pays d’origine. L’utilisation des réfugiés et des demandeurs d’asile comme arme met en danger la sécurité régionale de l’Union Européenne, et est une atteinte sérieuse aux droits de l’homme. Ces actions doivent être condamnées par toute la communauté démocratique.”

 


Une exposition consacrée au centenaire du Groupe des Artistes de Riga sera présentée du 11 septembre au 12 décembre 2021 au Musée National d'Art de Lettonie (LNMM)

En 1920 le Groupe des Artistes de Riga était créé, dont les œuvres dévoilent une période foisonnante de l’histoire de l’art letton. Les membres du groupe étaient: Aleksandra Beļcova, Jānis Cielavs, Ģederts Eliass, Jāzeps Grosvalds, Jēkabs Kazaks, Eduards Lidbergs, Jānis Liepiņš, Emīls Melderis, Marta Skulme, Oto Skulme, Uga Skulme, Niklāvs Strunke, Romans Suta, Leo Svemps, Erasts Šveics, Valdemārs Tone, Konrāds Ubāns et Sigismunds Vidbergs.

Dans le catalogue de leur première exposition ces artistes ont déclaré l’opposition au régime de représentation existant:

“Nous ne sommes plus d’accord avec la reproduction simple de la nature réelle. Nous consacrons actuellement nos efforts à la révélation de la personnalité. Nous ne voulons plus réprésenter dans nos œuvres la nature, la nature objective extérieure, mais notre propre travail individuel, notre être au monde.”

L’exposition retrace l’évolution des œuvres du groupe. D’abord cette évolution est d'abord liée à la recherche de l’écriture des jeunes peintres pendant la période de la Première Guerre mondiale. Y apparaissent l'influence du cubisme, et autres expressions de style novatrices qui sont caractéristiques des années 1920.  S’en suit une transformation pendant les années 30 vers une expression picturale plus réaliste. Les artistes du groupe sont liés par la proximité de leur style et l’intérêt pour ce dernier, mais chacun d’entre eux a en même temps gardé une conception individuelle de leur art.

Les membres du groupe ne tolerent pas les compromis, ils ne suivent pas les tendances de mode superficielle, ne fabriquent pas de peintures pour un gout médiocre, mais travaillent, cherchent, doutent et se perdent, mais sortent du combat gagnants. L’art moderne letton trouve sa plus belle expression dans les œuvres de ces artistes.

Quand en 1938 est créé la Chambre de l’écriture et de l’art letton, le groupe en devient la branche des beaux-arts. Mais, en 1940, l’arrivé du pouvoir soviétique provoque la dissolution du groupe. Les artistes continuèrent néanmoins leur travail, ce que l’exposition matérialise par la présence d’œuvres des membres du Groupe de Riga datant des années 1940-1960 et de leur exil.

Un catalogue de l’exposition a été publié dans la maison d’édition “Neputns”  en langue lettonne et en anglais.

 


La reconstruction de la grande scène plein-air du festival du chant et de la danse obtient le Grand Prix Annuel de l’architecture lettonne

Le 27 août, le projet de reconstruction de la grande scène du festival du chant et de la danse réalisé par les agences d’architectes Austris Mailītis et Juris Poga est devenu le lauréat du Grand Prix Annuel de l’architecture lettonne. Il s’agit, en Lettonie, de la récompense la plus importante dans le domaine de l’architecture. La cérémonie a eu lieu le 27 août à “Hanzas Perons”.

Cette année le Grand Prix Annuel de l’architecture en Lettonie a été attribué aux bureaux de Austris Mailītis et Juris Poga pour la reconstruction de la grande scène plein-air du festival du chant et de la danse à Mežaparks. Le jury du prix a été composé de Fuensanta Nieto (Espagne), Laurynas Avyžius (Lituanie), Ott Alver (Estonie), Steen Enrico Andersen (Danemark) et Andris Kronbergs (Lettonie).

Je jury a expliqué son choix de la manière suivante:

“La corrélation entre la forêt, et le réflecteur acoustique crée un paysage où une tradition importante en Lettonie est représentée. Le bâtiment courbé évoque une dune, mais se trouve aussi harmonie avec son environnement. Une fonctionnalité réfléchie donne au spectateur la meilleure expérience de l’espace que possible.”

Le Prix Annuel de l’architecture lettonne a été attribué au Manoir Stūķi (Stūķu kūts) fait par Andra Šmite, à la reconstruction d’un bâtiment dans la rue Miera fait par le bureau “Didrihsons arhitekti”, et à l’espace de l’architecture MAD fait par le bureau NRJA (No Rules Just Architecture).

Le prix Annuel de l’architecture lettonne est un concours national annuel crée pour rendre compte et promouvoir les meilleurs accomplissements de l’architecture lettonne ainsi que pour stimuler le développement d’une architecture de qualité. Le prix est organisé par l’Union des architectes lettons et par le ministère de la culture de la République de Lettonie. C’est la plus grande récompense dans le domaine de l’architecture en Lettonie.

 


Les athlètes lettons aux jeux paralympiques de Tokyo – trois médailles d’argent et une médaille de bronze

Dans les jeux paralympiques de Tokyo l’athlète lettonne Diāna Dadzīte a remporté la médaille d’argent au lancer du disque féminin, Rihards Snikus et son cheval King of the Dance a remporté la médaille d’argent au para-dressage et à la finale freestyle et Aigars Apinis a obtenu le bronze au lancer du disque masculin

Deux médailles d’argent le 27 août et le 30 août ont été remportées par Rihards Snikus et son cheval King of the Dance en para-dressage. Lors de la reprise individuelle qualificative le 27 août Rihadrs Snikus et son cheval King of the Dance ont obtenu un score de 80,179%. Et pour la finale freestyle le 30 août le duo a également obtenu la médaille d’argent avec un score de 82,087%. Devant lui dans les deux compétitions s'est imposee l’américaine Roxane Trunnel avec son cheval Dolton et la médaille de bronze a été attribuée à l’italienne Sara Morganti et son cheval Royal Delight.

Une autre médaille d’argent a été remportée par Diāna Dadzīte au lancer du disque le 27.août. L’athlète lettonne a eu le meilleur résultat dans sa dernière lancée qui a fait 25,02 mètres. La médaille d’or avec une lancée de 26,64 mètres a été attribuée à l’athlète chinoise Dong Feixia et le bronze a été obtenu par l’athlète mexicaine Rosa Maria Guerrero Cazares. Dadzīte a affirmé  s’être surpassée lors de cette épreuve, elle s’est préparée aux Jeux Olympiques de Tokyo sans entraineur.

Le 30 août l’athlète letton Aigars Apinis a obtenu la médaille de bronze au lancer de disque. Le résultat de son concurrent indien a été annulé à cause de sa participation dans une classe médicale inadéquate.

Initialement quatrième dans le tableau de résultats, notre médaille d’or quadruple, Pēteris Apinis est monté en troisième position suite à la disqualification du sportif indien Vinod Kumar qui a eu le troisième meilleur résultat. C’était les sixièmes jeux paralympiques pour Apinis et le sportif n’est jamais revenu en Lettonie sans médailles. Dans sa meilleure lancée, Apinis a atteint 19,54 mètres.

C'est tout pour le moment. À bientôt!

Flag of France at Rīga Castle

 

Seen a mistake?

Select text and press Ctrl+Enter to send a suggested correction to the editor

Select text and press Report a mistake to send a suggested correction to the editor

Related articles

More

Please be aware that the LSM portal uses cookies. By continuing to use this site, you agree that we may store and use cookies on your device. Find out more

Accept and continue