La Lettonie en revue 27/03/2022

Pour cette édition de la rubrique "La Lettonie en revue", les articles sélectionnés se penchent sur le soutien à l'Ukraine qui subit depuis 24 février 2022 l'invasion de la Russie. Désormais, la rubrique sera actualisée une fois par mois.

Volodymyr Zelensky reçoit l’ordre de Viesturs

Pour la défense inébranlable de son pays et sa terre la chancellerie de l’ordre letton a décidé de décerner au président ukrainien Volodymyr Zelensky le premier grade de l'Ordre Viesturs, a informé la Chancellerie de l'Etat.

L'ordre de Viesturs est la plus haute récompense en Lettonie. Elle a été attribuée à Zelensky pour son courage personnel et son commandement dans la lutte pour protéger les valeurs européennes, en menant le combat héroïque de tout le peuple ukrainien contre l’invasion russe, a noté la chancellière des Ordres Sarmīte Ēlerte.

La décison de la chancellerie de l’ordre a été prise en respectant l’article 21 de la loi des récompenses d'état. Cet article détermine que pour des accomplissements extraordinaires, l'Ordre Viesturs peut être attribué aux chefs de gouvernement des pays étrangers. 

La décision pour le décernement de l'ordre a été prise à unanimité le 1 mars 2022.


A Vieux Riga ouvre le centre d’aide aux réfugiés ukrainiens

Pour apporter de l’aide et faciliter l'accès aux démarches administratives et pratiques le 7 mars a ouvert au Palais de Congrès à Riga le premier centre de soutien aux réfugiés ukrainiens. Le 23 mars ce centre à été transféré à la rue Kalēju 1 à Riga. Dans ce centre travaillent des spécialistes qui aident à trouver du logement, guident dans les démarches administratives, fournissent des informations utiles, ainsi que de la nourriture. 

Au centre d’aide travaillent plusieurs fonctionnaires de la municipalité et de l’état qui en un lieu aident dans la plupart des démarches administratives. Premièrement, il est possible d'obtenir toute l’information et postuler pour les allocations, s'inscrire pour l’obtention des paniers de nourriture et avoir plus d’informations sur la réhabilitation sociale ainsi que sur le soutien psychologique. Les agents du centre aident à inscrire les enfants à l’école ou à la maternelle à Riga.  

Les agents du Service de citoyenneté et de la migration aident aux démarches pour obtenir des visas ainsi que répondent aux questions relatives aux documents d’identité. Les visiteurs du centre peuvent recevoir des consultations de la part de l’Agence lettone d'emploi quant à la recherche d'un travail. Les représentants du Service national de la santé orientent les réfugiés ukrainiens quant aux possibilités d’avoir des consultations médicales ainsi que sur l’obtention des médicaments. En addition, le centre possède une salle des jeux pour enfants, et un espace dédié aux prières. Tous les clients du centre peuvent obtenir des repas chauds. Le centre est ouvert les jours œuvrés de 9h à 18h.


6,6 millions d'euros dans donations recueillis par l'organisation à but non lucratif Ziedot.lv pour soutenir l'Ukraine

Les habitants de la Lettonie pendant le premier mois de la guerre en Ukraine ont fait des donations à la hauteur de 6,6 millions d’euros. Cette collecte de dons a été organisée par l'organisation caritative Ziedot.lv. Les représentants de l’organisation ont expliqué que 5,9 millions d’euros ont déjà été déployés pour aider les habitants de l’Ukraine et les réfugiés. 

Le montant de ces dons, d’après Rūta Dimanta, la directrice de Ziedot.lv, prouve que les lettons sont contre l'agression militaire de Russie contre l'Ukraine et sont prêts d’aider l’Ukraine de toutes les façons possibles. 

Les 5,9 millions d’euros qui ont déjà été utilisés, consistent en biens concrets pour aider les unités de défense territoriale et la garde nationale. Il s'agit de l'équipement, des soins médicaux, de l'équipement de protection, des gilets de protection, des casques, des caméras thermiques. Le second volet des dons est l’aide à la population civile par le biais de l’envoi de la nourriture, des pleds, des sacs de couchage, des générateurs, des soins médicaux afin d’aider à survivre à ceux qui n’ont pas pu ou ont choisi de ne pas quitter leur pays. Le troisième volet de l’aide est destiné aux réfugiés qui arrivent en Lettonie.


Création du site “Propozycii.lv” pour recenser les offres d'aide aux réfugiés ukrainiens

Pour aider les réfugiés de la guerre en Ukraine:

  • Les entreprises qui veulent aider doivent s’inscrire ici – les coordinateurs vont prendre contact avec vous.
  • Les individuels qui souhaitent aider doivent s’inscrire ici – les coordinateurs vont prendre contact avec vous.
  • Il est possible de faire un don au ministère de défense ukrainien ici
  • Il est possible de faire un don aux habitants de l’Ukraine ici

En Lettonie, un site internet “Propozycii.lv” (qui signifie «offre») a été crée pour permettre aux réfugiés ukrainiens de rencontrer plus facilement les entreprises et les associations qui offrent de l’aide et leurs services.

Chaque entreprise ou fournisseur de services est invité à se joindre à cette plateforme. Le site est disponible également en langue ukrainienne et recense des cabinets médicaux dans lesquels il est possible de recevoir des rendez-vous gratuitement pour les réfugiés ukrainiens. Les musées, les théâtres et les zoo-parcs ouvrent leurs portes. Les restaurants qui offrent des repas gratuits s'y inscrivent et des lieux où trouver des vêtements, de la nourriture ou du soutien émotionnel gratuitement. 

Chaque offre d’aide est d’abord vérifiée avant d’être publiée sur le site: les créateurs prennent contact avec les entreprises pour vérifier si les informations fournies sont exactes. Chacun qui souhaite offrir ses services est le bienvenu. 

La plateforme a été crée de manière bénévole par des utilisatrices de Twitter et un spécialiste de l'informatique, qui ont décidé de publier toutes les offres d’aide dans un lieu. 


Concerts et marche de solidarité pour soutenir l'Ukraine

Le 25 février 2022 un concert de solidarité «Concert pour la liberté de l’Ukraine» a été organisé à Riga devant le Palais de Congrès. Des chorales, des musiciens, et des orchestres comme des groupes de foklore ont dédié leurs performances à l’Ukraine et au peuple ukrainien. Plus de quarante musiciens et plusieurs milliers de personnes se sont unies pour soutenir l’Ukraine.

Un second «Concert pour la liberté de l’Ukraine» a également eu lieu à Rēzekne, le 19 mars. Pendant le concert des dons ont été collectés et un point de collecte de l’aide humanitaire a été mis en place. 

Pour condamner le guerre que le président de la Russie a commencé en Ukraine et soutenir le peuple ukrainien dans la lutte pour la défense de leur démocratie et leur liberté, le 5 mars à Riga, plus de 30 000 personnes se sont rassemblées dans le cadre d’une marche de soutien qui partait du Monument de la Liberté et s'achèvait aux portes de l’ambassade de l’Ukraine.

L’une des associations organisatrices de l’événement était l’Alliance citoyenne. Ses représentants ont expliqué qu’ils ne s’attendaient pas à un événement d’une si grande ampleur, mais en prenant en compte l’évolution de la situation en Ukraine et l’agression de la Russie qui continue à s’accroître, il était nécessaire de dire tous ensemble «non» à la guerre. 


Comment éviter la division dans la société lettone après l'invasion de la Russie en Ukraine?

A la suite de l’agression militaire russe en Ukraine, en plus aux sanctions qui ont été mises en place, les condamnations se multiplient dans les réseaux sociaux, contre les habitants de Russie. 

L’association « Littérature sans frontières » a condamné le 25 février la guerre que mène le président de la Russie Vladimir Poutine contre l'Ukraine. En solidarité avec la position de la Lettonie, tournée vers l’aide à l’Ukraine, 120 personnes russes, biélorusses et ukrainiennes ont signé la lettre. L’initiateur de la lettre est le poète Dmitry Kuzmin qui depuis 2014 vit à Riga. Il s’inquiète que suite aux évènements, l’écart entre différentes communautés de la société lettone va s’accroitre. 

"En ce moment, le mot Russie est tellement toxique que nous devenons tous responsables de ce qui se passe, et ça fait peur et c’est difficile, mais nous ne pouvons rien y faire. Les immigrants qui sont venus en Lettonie de la Russie et savent ce que c’est que ce régime – il est important pour nous de dire à toute la société lettone et au monde qu’il existe des russes qui comprennent tout et qui sont de tout cœur contre ce qui se passe en Ukraine." 

Depuis le 24 février, dans les manifestations en Russie environ 15 000 personnes ont été détenues d’après l’organisation «OVD Info». Auparavant le comité d’investigation Russe a prévenu les citoyens des conséquences législatives au cas où ils se joindraient aux manifestations non-sanctionnés qui ont pour sujet la «situation tendue des affaires étrangères».

La citoyenne de la Russie jointe par le Radio lettone Irina vit à Moscou mais elle a des membres de sa famille à Kiev. Elle a expliqué : « Bien évidemment les manifestations en Russie contre cette absurdité continueront sous forme pacifique. Mais est ce que nous pouvons influencer directement les décisions qui sont prises dans les bureaux du gouvernement ? Qu’est-ce que nous pouvons faire aujourd’hui ? Cacher nos enfants, ne pas leur laisser entrer dans l’armée et sortir dans les rues avec des posters?

Oui, les manifestants seront détenus, et on leur infligera des amendes mais je pense que c’est uniquement de là-haut qu’il est possible d’arrêter les tirs et les bombardements en Ukraine, bien que ces personnes qui sont en colère et offensés ici seront difficiles à calmer.»

Le philosophe Igors Gubenko a conclu qu’actuellement dans la société en Lettonie on observe la solidarité entre les groupes ethniques, qui expriment le soutien à l’Ukraine. Pour ne pas amplifier les risques de division sociale, il a noté qu’il ne faut pas mettre un signe d’égalité entre les russophones de Lettonie et l’agression du régime russe, non seulement dans la société mais aussi dans les discours des hommes politiques lettons.

“Je pense que les russes devront au niveau collectif beaucoup réfléchir à tout ça, mais ce n’est pas un processus qui devrait être infligé de l’extérieur actuellement. En tant que société lettone, ce que nous souhaitons ou avons intérêt à faire, c’est de rapprocher de soi ceux qui sont partis dans la direction des interprétations proposées par la propagande russe. Ils ne doivent pas être exclus, c’est l’inverse qui doit se faire. La guerre n’est voulue par personne et c’est pourquoi je crois et je vois que beaucoup de supporters du régime de Poutine sont désorientés car ils voient que cette situation n’est pas correcte et que ce qui se passe en ce moment n’est pas normal, et à mon avis, nous devons profiter de ce temps pour convaincre que ce régime est criminel et que cette agression est impardonnable,” a noté Goubenko.

Seen a mistake?

Select text and press Ctrl+Enter to send a suggested correction to the editor

Select text and press Report a mistake to send a suggested correction to the editor

Related articles
Most important

Please be aware that the LSM portal uses cookies. By continuing to use this site, you agree that we may store and use cookies on your device. Find out more

Accept and continue