La Lettonie en revue 01/11/2021

Les articles ont été sélectionnés du 15/10/2021 au 31/10/2021 et portent sur l'actualité sanitaire, culturelle, sportive en Lettonie.

Le film en esthétique de selfie – le conte contemporain de Laila Pakalniņa “Dans le miroir”

Le 20 octobre, pendant le Festival International du cinéma de Riga, la première du film « Dans le miroir » de la réalisatrice Laila Pakalniņa a eu lieu. Le film est un conte contemporain sur la Blanche-Neige, qui grandit dans une salle de cross-fit. Le fait le plus marquant – le film est créé dans l’esthétique du selfie. Il s’agissait d’une épreuve importante pour toute l’équipe technique et pour le caméraman Gints Bērziņš.

La source principale pour cette œuvre est le fameux conte des frères Grimm. Toutefois, la charmante Blanche-Neige du film grandit dans une salle de sport car son père est entraineur de cross-fit. Sa méchante belle-mère – une adepte fanatique de ce sport. Quand Blanche-Neige grandit, elle commence à dépasser sa belle-mère. C’est la raison pour laquelle la méchante belle-mère décide de réaliser un plan malicieux pour se débarrasser de sa concurrente.

Le film est riche en évènements et compte un grand nombre de personnages marquants. Avec une ironie bon-enfant, les auteurs du film révèlent le mode de vie narcissique de nos jours. C’est davantage souligné par la technique du selfie avec laquelle ce film est tourné. Certes, les acteurs ne se sont pas filmés eux-mêmes. Le tournage a été réalisé par le cameraman Gints Bērziņš, les acteurs devaient maintenir la caméra avec laquelle il travaillait.

La réalisatrice Laila Pakalniņa avoue que la forme a inspiré la réalisation du film : « J’ai remarqué que les gens non seulement prennent des selfies mais aussi communiquent ainsi, en se regardant eux-mêmes mais en parlant aux autres dans WhatsApp, TikTok ou Facebook. Je voulais faire quelque chose avec ça. Non pas avec le téléphone mais à l’aide d’une vraie caméra. Je voulais “tourner” ce selfie du vertical à l’horizontal et l’élargir en jouant avec la mise en scène. »

« Nous ne voulons absolument pas créer quelque chose de lourd ou critiquer les gens. Nous avons tout justement décidé que nous allons jouer – faire ce film avec plaisir. Et si quelque critique il y a, c’est de l’ironie, » a expliqué la réalisatrice.


Anti-records de la propagation du virus Covid-19 en Lettonie en deuxième moitié d’octobre 2021

Le 27 octobre, d’après les données du Centre de contrôle et de prévention des maladies letton (SKPC), un record de nouveaux cas de contamination du virus Covid-19 a été enregistré. En tout 27 089 tests ont été effectués et 3206 cas d’infection ont été constatés. 2314 personnes parmi les personnes infectées n’ont pas été vaccinées ou n’avaient pas fini la vaccination. 892 personnes ont été vaccinées. Le taux d'incidence sur 100 000 habitants était 17 737,4.

Le 28 octobre l’Hôpital Universitaire clinique de l’est (Austrumu Universitātes klīniskā slimnīca) a annoncé attendre le record de décès en 24 heures du coronavirus Covid-19. Cet hôpital est le premier par rapport au flux de patients touchés par le virus. En tout 64 décès ont été enregistrés en Lettonie ce jour-ci. Des nouveaux espaces d’accueil de malades ont été créés au garage de l’hôpital pour pouvoir continuer à recevoir les patients.

Le dimanche 31 octobre les hôpitaux lettons avaient accueilli en tout 1523 patients. Les médecins ont plusieurs fois souligné qu’en dépassant la marge de 1500 personnes hospitalisés dans les hôpitaux lettons, il sera impossible d’assurer d’autres soins et services hospitaliers urgents.

Pendant la semaine du 25 octobre, la Lettonie a également demandé de l’aide internationale pour obtenir le matériel nécessaire à l’aménagement de nouveaux lits dans les hôpitaux pour les personnes atteintes du coronavirus. La propagation du virus Covid-19 a atteint le plus haut point en Lettonie, depuis le début de la crise sanitaire.


Le Bureau de lutte et de prévention de la corruption a introduit une sculpture symbolique – l’iceberg de corruption dans le fleuve Daugava à Riga

Le Bureau de Lutte et de prévention de la corruption (KNAB) commence une campagne “L’iceberg de corruption”. Son but – montrer les conséquences négatives de la corruption et diminuer la tolérance des citoyens.

Le directeur de KNAB Jēkabs Straume a expliqué que les pot-au-feu sont le moyen de corruption le plus répandu en Lettonie. Une grande partie de la société les tolère. Mais chaque évènement de ce type influence tous les citoyens de Lettonie.

Pendant la campagne un symbole de la corruption a été introduit dans le fleuve Daugava qui traverse Riga.

“La partie invisible est plus profonde. Et elle influence non seulement ceux qui sont liés aux faits ou actions de corruption mais nous tous en tant que société. L’iceberg de la corruption est profond et chaque évènement de corruption ou de pot-au-feu qui reste sans investigation ou passe inaperçu, où les personnes concernées ne reçoivent pas de pénalité élargit la partie invisible de cet iceberg.”

D’après l’indice de perception de corruption (IPC) de 2020, fait par l’organisation internationale anti-corruption Transparency International, la Lettonie se situe en 42 position entre 180 pays, ayant 57 points de 100. Cette position s’est améliorée, toutefois le travail pour lutter contre la corruption en Lettonie doit continuer à la fois avec l’aide de Bureau de lutte et de prévention de la corruption mais aussi au sein d’institutions publiques concernées.


Le champion olympique de bobsleigh Oskars Melbārdis annonce la fin de sa carrière sportive

Le champion olympique de bobsleigh, Oskars Melbārdis, a accepté le fait qu’à cause des problèmes de santé, il ne participera plus aux Jeux Olympiques de Pékin. Le 25 octobre, il a annoncé la fin de sa carrière sportive. Dans une émission de la Télé Lettonne il a avoué qu’il va respecter les conseils médicaux – ne plus monter dans le traîneau de bobsleigh.

Le 8 juillet Oskars Melbārdis a subi une opération d’une hernie discale. Le sportif âgé de 33 ans a déjà été opéré du dos, donc les Jeux Olympiques de Pékin ne sont pas d’actualité pour lui.

Melbārdis est le champion olympique de Sotchi où il a participé en équipage de quatre. Il a également obtenu le bronze dans la compétition de deux. Le duo piloté par Melbārdis a eu le bronze olympique en 2018 à PyeongChang.

Le sportif a remercié ses entraineurs et professeurs de sport, les médecins et kinésithérapeutes qui l’ont aidé et qui l’aident encore aujourd’hui. Il a remercié ses co-équipiers Daumants Dreiškerns, Arvis Vilkastis et Jānis Strenga, avec lesquels il a obtenu la médaille d'or olympique. Il a également remercié sa famille et ses proches pour le soutien quotidien.

Seen a mistake?

Select text and press Ctrl+Enter to send a suggested correction to the editor

Select text and press Report a mistake to send a suggested correction to the editor

Related articles
Most read

Please be aware that the LSM portal uses cookies. By continuing to use this site, you agree that we may store and use cookies on your device. Find out more

Accept and continue